Be Energy

Actualités et événements

Découvrez les dernières actualités et événements. En savoir plus sur nos centres d’innovation et de régénération.

BE ENERGY, lauréat du concours i-Nov 2021 sous la thématique “Économie circulaire“

8 janvier 2021
lauréat de TOTAL DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL

Les lauréats de l’édition 2021 du concours i-Nov ont été annoncés. Sous la thématique « Economie Circulaire », c’est avec une grande fierté que BE ENERGY se voit récompensé. Ce prix témoigne de l’engagement de BE ENERGY pour la résilience locale et les solutions respectueuses de l’environnement ; il va également permettre à l’entreprise française de concrétiser son projet Régen’Pulse, un procédé innovant de régénération adapté aux batteries NiMH et Li-ion.
Nimh - Li ion regeneration

Qu’est-ce que le concours i-Nov de l’ADEME ?

Le concours d’innovation i-Nov est une action du Programme d’investissements d’avenir (PIA). Piloté par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI), ce dernier répond à la volonté de l’Etat français de financer des investissements innovants et prometteurs à travers le territoire. La finalité du PIA est de permettre à la France de développer son potentiel de croissance et d’emplois.
Lancé en 2017, le concours i-Nov vise à soutenir des projets innovants portés par des start-up et des PME, ainsi qu’à favoriser l’émergence accélérée d’entreprises leaders dans leur domaine, capables de prétendre à une envergure mondiale.
Chaque année, l’ADEME sélectionne des projets d’innovation à fort potentiel pour l’économie française. Les lauréats bénéficient notamment de financements, par des subventions et avances remboursables, des projets de recherche, développement et innovation dont les sommes atteignent de 600 000 euros à 5 millions d’euros. A ce jour, le concours i-Nov compte plus de 400 lauréats.
En 2021, la huitième vague du volet i-Nov du Concours d’innovation vise à soutenir des projets innovants portés par des start-up et PME sur 10 thématiques :
• Santé – Outils de modélisation et de simulation numérique pour le développement de biomédicament
• Santé – Dispositifs médicaux innovants avec une composante hardware
• Adaptation de l’agriculture au changement climatique et gestion des aléas
• Numérique Deep tech
• French Fab – industrie du futur
• Economie circulaire y compris recyclage des métaux critiques
• Performance environnementale des bâtiments
• Adaptation des territoires au changement climatique
• Réduction de l’empreinte environnementale du numérique
• Transformer les industries culturelles et créatives et l’évènementiel par le numérique

BE ENERGY, lauréat du concours i-Nov 2021 sous la thématique « Economie circulaire »

Depuis bientôt 20 ans, BE ENERGY fait preuve d’expertise mondialement reconnue dans le domaine de la régénération de batteries plomb/acide et nickel-cadmium. Les solutions de BE ENERGY contribuent activement à étendre la durée de vie des batteries pour réduire leur impact environnemental, tout en permettant aux utilisateurs de bénéficier d’économies financières substantielles.

Réduction massive des gaz à effet de serre

La régénération de batteries plomb-acide permet de réduire très largement les émissions de gaz à effet de serre. En comparaison avec l’achat d’une batterie neuve, la régénération d’une batterie plomb-acide génère 50 fois moins d’émissions de CO2.

Vecteur de résilience locale

La régénération de batteries est également un vecteur de résilience locale, puisqu’elle favorise la création de nouveaux emplois.

Le projet Régen’Pulse de BE ENERGY

C’est sous la thématique « Economie circulaire » que BE ENERGY a été primé par l’ADEME, à travers le projet « Régen’Pulse », qui vise à développer un procédé de régénération adapté aux batteries NiMH et Li-ion. Ces batteries sont notamment utilisées dans les véhicules hybrides et électriques.

Une réponse à la fin de vie des batteries NiMH et Li-ion

Le projet « Régen’Pulse » de BE ENERGY est innovant à de nombreux égards, notamment à l’utilisation et la fin de vie des batteries NiMH et Li-ion :
– Certains matériaux entrant dans la composition de ces batteries – notamment le lithium et le cobalt – sont considérés comme critiques par la Commission européenne1
– Le recyclage des batteries NiMH et Li-ion est moins développé que la filière des batteries plomb-acide
– La consommation d’essence d’un véhicule hybride avec une batterie vieillissante est considérable, réduisant ainsi l’intérêt de l’hybridation.
Le processus de régénération des batteries NiMH et Li-ion présente un fort potentiel ainsi qu’une réponse adaptée aux problématiques mentionnées ci-dessus. Le projet de BE ENERGY permet ainsi d’accroître la résilience territoriale vis-à-vis de l’importation de ces batteries, avec la création d’une économie circulaire autour de la régénération. L’impact environnemental, quant à lui, est considérable, puisque la régénération de ces batteries augmente également leur durée de vie.

Les objectifs du projet Régen’Pulse primé par l’ADEME en 2021

Les objectifs du projet Régen’Pulse sont :

– Le développement d’un outil de diagnostic dit « intelligent » pour la régénération de batteries NiMH en fin de vie. Au cœur de cet outil, un algorithme de collecte et d’analyse de données, ainsi qu’un régénérateur basé sur l’utilisation d’impulsions électriques adapté à ce type de batteries. Un appareil pilote (TRL8) permettra de restaurer environ 90% de la capacité initiale de la batterie.
– La mise en œuvre d’un procédé de régénération par impulsion électrique à l’échelle de la cellule et un outil de diagnostic associé pour les batteries Li-ion. Ce procédé nécessitera la sécurisation de l’environnement de régénération afin de diminuer toute forme de risque.
Pour mener à bien son projet, BE ENERGY s’appuiera sur des sous-traitants de pointe, dont le CEA-Liten dont l’expertise en matière de batteries n’est plus à prouver, ainsi que le CNRS.

Lauréat du concours i-Nov 2021 dans la catégorie « Economie circulaire », BE ENERGY peut désormais cofinancer son projet de recherche et développement portant sur la régénération de batteries NiMH et Li-ion avec : – Un fort vecteur de résilience territoriale
– Des répercussions environnementales et sociétales importantes (création d’une économie circulaire autour de la régénération des batteries)
– La création d’emplois nouveaux
– La réduction de déchets dangereux
– La réduction de CO2 liée à la fabrication de nouvelles batteries
1 European Commission, Study on the EU’s list of Critical Raw Materials – Final Report (2020)