Be Energy

Actualités et événements

Découvrez les dernières actualités et événements. En savoir plus sur nos centres d’innovation et de régénération.

Le groupe Coréen GS Ingénierie adopte la technologie de régénération de batteries Batterie Plus

Catégories : Entreprise | Toutes

18 septembre 2020
lauréat de TOTAL DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL
Fondée en 1969, l’entreprise GS E&C figure parmi les entreprises les plus performantes et innovantes dans le domaine de l’architecture, du génie civil, du montage d’usines et des centrales électriques. Grâce à un système de gestion écoresponsable en phase avec les évolutions technologiques, il s’agit d’un groupe résolument tourné vers l’avenir.
technologie de régénération batteries

Très engagée dans la protection de l’environnement, l’entreprise coréenne s’oriente de plus en plus vers une consommation écoresponsable. C’est dans ce contexte qu’elle a noué un partenariat avec Hexagon Battery Regeneration (HBR). Cette collaboration a conduit à l’adoption de la technologie de régénération de batteries Batterie Plus.

EPC GS E&C se lance dans la régénération de batteries à Abu Dhabi

En tant que référence mondiale dans la conception et l’assemblage d’usines, le groupe coréen GS E&C intervient sur plusieurs projets qui requièrent l’utilisation de batteries stationnaires et industrielles.

GS E&C a récemment piloté pour ADNOC Distribution la construction du pipeline IRP2 pour sa raffinerie Al Ruwais. Il s’agit d’un pipeline de 910 km, conçu pour fournir plusieurs gammes de produits ADNOC dérivés du pétrole à dix de ses partenaires, dont ADAC, Jet A1, ULG, Gaz Oil… Des centaines de batteries industrielles permettent de faire fonctionner une telle infrastructure. Ces batteries sont utilisées pour alimenter les quelque 13 stations de vannes sectionnelles du pipeline installées tous les 30 km.

Certaines batteries emmagasinent l’énergie solaire nécessaire pour gérer la sécurité des systèmes, notamment la vidéosurveillance dans la journée, ainsi que l’instrumentation. Pendant la nuit, d’autres batteries prennent le relais et assurent le bon fonctionnement des machines.

Pour assurer le fonctionnement permanent du pipeline IRP2, 2100 batteries NiCad (avec un mélange de capacités de 735 à 1110 AH) devaient être renouvelées. Le groupe coréen a décidé de régénérer les batteries au lieu d’investir dans de nouveaux accessoires. La société s’est alors tournée vers HBR (Hexagon Battery Regeneration), un centre de régénération Batterie Plus situé à Abu Dhabi.

Bien que le reconditionnement de batteries se soit vulgarisé en Corée, cela n’avait encore jamais été mis en place par les deux entités (GS E&C et ADNOC) aux Émirats arabes unis. Il s’agit donc d’une nouvelle expérience dont les résultats ont été plus que satisfaisants.

La régénération permet d’économiser plus de 2,5 millions de dollars !

Le choix de la régénération des batteries est une initiative payante pour l’entreprise coréenne. En effet, cela lui a permis d’économiser 2,5 millions de dollars. La technologie de régénération Batterie Plus qu’exploite HBR est donc non seulement une solution plus durable, mais aussi très avantageuse financièrement.

Le projet s’est déroulé en deux étapes :

  • La phase d’essai
  • La phase d’adoption

Pendant la phase d’essai de 4 mois, HBR a effectué plusieurs expérimentations et tests de sa technologie sur les batteries NiCad. Les résultats se sont révélés très prometteurs, car tous les tests effectués étaient positifs. Avec un taux de réussite de 100 %, le projet a donc été adopté et la phase de mise en régénération des batteries a été lancée.

En février 2020, HBR a livré la quasi-totalité des batteries qui lui avaient été confiées. Elle a réussi à donner une seconde vie aux produits qui avaient perdu leurs performances et qui étaient destinés à la poubelle !

En plus des milliers de dollars d’économies financières par le groupe coréen GS Ingénierie, plus de 100 tonnes de déchets dangereux ont été évitées !

C’est donc à juste titre et pour exprimer sa satisfaction que le directeur du projet GS E&C sur l’IRP2, HK Lee, a déclaré : « Je n’étais pas convaincu à 100 % que la régénération pouvait guérir plus de 2000 batteries. Mais au fur et à mesure que le projet se poursuivait, nous avons vu le taux de réussite augmenter et nous avons été très surpris par le taux de réussite final avec la technologie Batterie Plus. Au total, seules 4 batteries n’ont pas pu être régénérées sur 2100 unités. La remise des batteries de rechange s’est achevée la semaine dernière et nous n’avons eu que des commentaires positifs de la part du client ».

 
Le directeur des ventes techniques chez HBR, Tamam Al Hashmi, a également donné son avis sur le projet : « Nous avons eu quelques défis sur le projet, car nous travaillions 24 heures sur 24 sur des batteries de grande capacité, ce qui a pris plus de temps que prévu. Enfin, nos 8 machines BeEnergy – Batterie Plus, qui fournissent le courant d’impulsion le plus élevé du marché, ont brillé et nous sommes très satisfaits du résultat ».